Près de 100 hectares ont été touchés dans un incendie survenu vendredi dernier dans la forêt de Taznakhte, commune rurale d'Aksri près d'Agadir, indique mardi le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, soulignant que la lutte contre les brasiers se poursuivait mardi avec la participation d'équipes de 300 éléments.

L'incendie, qui a parcouru des espaces boisés à base essentiellement de thuya et de quelques pieds d'arganier, continue de progresser malgré les efforts déployés par les différentes équipes de lutte, à cause notamment du relief accidenté, des vents forts, de la température élevée et de la faible humidité, précise le Haut commissariat dans un communiqué.

Les équipes de lutte terrestre constituées des eaux et forêts, de la protection civile, des Forces Armées Royales, des Forces auxiliaires et des autorités locales appuyées par une flotte d'avions de la Gendarmerie Royale et des Forces Royal Air, sont intervenues d'urgence pour circonscrire le feu.

"L'opération menée pour venir à bout des brasiers se poursuivait mardi 19 juin, date à laquelle l'incendie n'est pas encore complètement maîtrisé", précise le communiqué.

Le risque d'un redémarrage de l'incendie étant toujours possible, l'ensemble des équipes reste mobilisé sur place pour éteindre définitivement tous les foyers de braise dans cette zone montagneuse difficile d'accès, fait savoir le communiqué.

L'actuelle saison a connu 121 départs de feu sur une superficie totale brulée de 281 ha, dont 130 ha d'arbres forestiers, soit un taux nettement inférieur comparativement à la moyenne des dix dernières années qui est de 530 ha, enregistrée pour la même période.